GRAF dépasse les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires

Le groupe GRAF a dépassé, en 2017, les 100 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel pour la première fois de son histoire. C'est l'entreprise familiale elle-même qui l'a annoncé lors d'une conférence de presse à son siège social situé à Teningen (Allemagne). Grâce à son développement international et à l'expansion de ses gammes dédiées à la gestion de l'eau, le chiffre d'affaires et le nombre d'employés ont doublé au cours des dix dernières années. " Le développement constant de la société vient renforcer la stratégie mise en place ",explique Otto P. Graf, PDG du groupe.

Au cours du dernier exercice, les 500 collaborateurs GRAF ont permis la réalisation d'un chiffre d'affaires de 105 millions d'euros, un chiffre en progression de 10% par rapport à l'année précédente. " Ces chiffres sont le fruit du travail et de la motivation de nos salariés, que ce soit dans la production, la vente ou la logistique. Nos employés soutiennent la stratégie du groupe et s'emploient avec engagement à atteindre les objectifs fixés.", se réjouit OttoP. Graf.

L'augmentation du chiffre d'affaires concerne toutes les familles de produits et toutes les zones géographiques. La croissance de l'entreprise s'appuie donc sur des bases solides et durables. Otto P. Graf est le second dirigeant de la société fondée en 1962. Il a fortement développé l'entreprise à l'international au cours de la décennie écoulée. Cette stratégie s'est avérée payante : les ventes à l'export ont progressé de 18 millions d’euros en seulement cinq ans. La part de l'export dans les chiffres de l'entreprise est, elle,passée de 49 à 56%. GRAF vend ses produits dans plus de 70 pays et possède des filiales en France, Grande-Bretagne,Espagne, Pologne, Australie et Chine. Les locaux de la filiale britannique ont récemment été agrandis et l'extension des sites de production australiens et polonais est également prévue.

 

Le développement durable, un symbole identitaire de GRAF

Le recyclage du plastique permet de s'attaquer aux émissions de CO2 de deux manières : le recyclage est deux fois moins émetteur en CO2 que la production de plastique et il remplace l'incinération ou l'exportation des déchets. La Chine a par exemple récemment interdit l'importation de déchets plastiques.

Le développement durable est dans l'ADN de la société pour Otto P. Graf : "Notre production s'inscrit dans une démarche durable, utilisant des matières premières recyclées". Le dérèglement climatique, l'imperméabilisation des zones habitables et la croissance démographique entraînent une demande croissante de solutions de gestions des eaux pluviales, qu'il s'agisse de récupération ou de rétention. " L'eau est l'un de nos bien les plus précieux et c'est pourquoi nous nous efforçons de répondre avec efficacité aux défis la concernant ", conclut, optimiste, le PDG de GRAF.

 

 

 

 

Les Cookies assurent le bon fonctionnement de notre site Internet. En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de Cookies. Pour plus d’informations vous pouvez vous référer à notre politique de confidentialité.

Ne plus afficher ce message